9 huiles essentielles

Je commence à avoir une petite collection d’huiles essentielles, que j’utilise régulièrement. J’essaie de ne pas en abuser, elles restent assez puissantes, mais c’est une bonne alternative à beaucoup de médicaments, surtout lorsque je cherche juste à apaiser des maux, pour du confort.

La majorité des huiles essentielles (HE) que j’utilise sont assez courantes, avec un risque toxique très faible. Il y a une exception pour 3 des huiles essentielles que je présente, qui demandent une attention plus particulière à l’usage: la menthe poivrée, la cryptoméria et la gaulthérie. Je les présente en fin d’article. Mal utilisées ou mal dosées, elles peuvent représenter un danger.

Je n’aborde pas ici les huiles essentielles que j’utilise pour les états émotionnels. Cela sera le sujet d’un autre billet.

[Quelques précautions:

Chaque huile essentielle a ses propres précautions et ses propres usages. Les dosages diffèrent également.

De façon globale, je respecte les précautions suivantes:

  • ne pas utiliser les HE pures, mais en mélange avec des huiles végétales.

  • respecter les doses prescrites: bien consulter les fiches pratiques disponibles sur internet ou dans des livres consacrés aux HE

  • ne pas utiliser chez les femmes enceintes/allaitantes et les enfants de moins de 12 ans.

  • avant tout application cutanée, faire un test d’allergie avec une goutte d’HE dans le creux du coude

  • en cas de prise de médicaments, demander l’avis d’un médecin pour éviter toute interférence

  • se référer au nom latin des huiles essentielles pour ne pas les confondre

Certaines huiles essentielles peuvent s’utiliser pur et sont compatibles avec une grossesse. Je vous recommande de consulter un spécialiste pour avoir le feu vert dans ces usages.]

  1. Ravintsara, Cinnamomum camphora sb 1,8-cinéole

Cette huile essentielle est obtenue par distillation des feuilles du Camphrier. L’huile de ravintsara est connue pour lutter contre les infections virales. Mais elle a également des actions apaisantes.

Mes usages: je l’utilise surtout lorsque j’ai un rhume: 1 goutte dans une cuillère d’huile d’olive ou de miel, 2 fois par jour.

Autres usages:

  • En prévention: Soit par voie oral (2 gouttes tous les matins sur 3 semaines, sur un support: sucre, comprimé neutre, miel, huile d’olive), soit en diffusion dans l’air

  • Rhume, grippe, gastro, assainissement de l’air

Précautions

Contre indiqué pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 12 ans.

2. Tea Tree, Melaleuca alternifolia

L’huile essentielle de l’arbre à thé permet de traiter les états infectieux (notamment infections buccales, cutanées et gynécologiques). On la retrouve dans beaucoup de cosmétiques, soit pour lutter contre l’acné, soit pour l’hygiène intime. Elle est très bien tolérée par la peau.

Mes usages:

Dans la salle de bain, je l’utilise comme purifiant et désinfectant:

  • une goutte pure sur un bouton, 3 fois par jour, jusqu’à sa disparition

  • une goutte dans le dentifrice, pour bien désinfecter la bouche, de façon ponctuelle (en cas d’aphte par exemple)

  • quelques gouttes dans mon savon intime, en cas d’inconfort

Pour le ménage, je l’utilise également pour désinfecter: 5 gouttes sur une éponge pour laver la table ou bien quelques gouttes dans l’eau du seau pour nettoyer le sol (je mélange du savon noir et de l’eau, et j’ajoute des huiles essentielles).

Autres usages:

  • pour traiter les mycoses

  • contre les poux

Précautions:

Interaction possible avec les antibiotiques ou antifongiques

Déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse et chez les enfants de moins de 3 ans.

3. Lavande vraie, Lavandula angustifolia ssp. angustifolia

Cette huile est obtenue par distillation des sommités fleuries de la plante. Il existe plusieurs types de lavande (fine, aspic): regardez bien le nom en latin pour vous repérer et référez vous bien aux propriétés de chacune des variétés.

Mes usages:

  • une goutte pure sur la peau, pour désinfecter un bobo ou ses lobes d’oreilles

  • quelques gouttes dans l’eau utilisée pour le ménage du sol

  • quelques gouttes sur un mouchoir, pour l’apaisement avant de se coucher

  • quelques gouttes sur un mouchoir, pour parfumer les sanitaires

  • quelques gouttes sur un mouchoir, en prévention des mites, dans les placards

Autres usages:

  • antispasmodique

  • anti inflammatoire

  • maux de tête

  • troubles ORL

  • coup de soleil

Précautions:

- Déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

4. Eucalyptus radié, Eucalyptus radiata

L’huile essentielle est obtenue par distillation des feuilles. Elle est traditionnellement utilisée pour dégager les voies respiratoires.

Il existe une autre forme de cette huile, l’huile essentielle d’eucalyptus globulus, mais qui est plus irritante.

Mes usages:

  • quelques gouttes sur un mouchoir pour parfumer les sanitaires

     - en diffusion pour mieux respirer, notamment lors d’allergies saisonnières

Autres usages:

  • anti bactérienne

  • éloigne les insectes

Précautions

Ne pas utiliser pendant les trois premiers mois de la grossesse et pendant l'allaitement, ni chez les enfants de moins de 6 ans (sauf sur avis médical).

Déconseillée chez les sujets asthmatiques (surtout en inhalation ou diffusion).

5. Citron, Citrus limonum

L’huile essentielle de citron est obtenue à partir de l’essence de citron, elle même obtenue à partir du zeste de citron. Elle permet d’assainir l’air, de faciliter la digestion et d’apaiser certains troubles cutanés. Elle a également des propriétés de tonique.

Mes usages:

  • en cas de nausées, 1 goutte dans une cuillère à café de miel - si j’ai de fortes nausées, je ne peux rien avaler, donc j’en mets juste quelques gouttes sur un mouchoir que je respire

  • en ménage, sur un éponge ou pour nettoyer le sol

Autres usages:

  • troubles digestifs

  • amincissant

  • en cure detox, par voie orale

  • en cuisine, comme assaisonnement

Précautions

Déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse.

Ne pas utiliser pure sur la peau, elle est irritante.

Photosensibilisante, ne pas exposer au soleil les parties traitées pendant au moins 8H; il existe cependant une version non photosensibilisante:  l'huile essentielle de Citron sans furocoumarines.

6. Palmarosa, Cymbopogon Martinii var. Motia

L’huile essentielle de palmarosa est connue pour traiter les troubles cutanées, mais aussi pour son odeur fraîche et florale très agréable.

Mes usages:

  • en déodorant: une goutte pure sous chaque aisselle

Attention, je supporte bien une application pure, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Si vous préférez, mélanger une goutte dans du gel d’aloe vera avant application.

J’alterne avec un autre déodorant bio pour faire des pauses à ma peau.

Autres usages:

  • troubles infectieux

  • troubles cutanés

Précautions

- Ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement (sauf usage très ponctuel et cutané pour faciliter l'accouchement) ni chez les enfants de moins de 6 ans.

- Risque d’allergie.

- Attention aux interactions médicamenteuses, demandez l’avis de votre médecin.

7. Cryptomeria, Cryptomeria japonica

Cette huile essentielle est connue pour lutter contre les insectes, mais aussi comme décontractant musculaire.

Mes usages:

  • pour le ménage, pour des sprays anti insectes

  • en prévention des mites dans les placards

Précautions

- Ne pas utiliser pendant les 3 premiers mois de grossesse ni chez les enfants de moins de 3 ans.

- Pas d'usage interne.

- Attention cette huile essentielle peut être toxique en cas de mauvais usage.

8. Gaulthérie couchée, Gaultheria procumbens

Cette huile essentielle est apaisante et a des vertus musculaires et articulaires. Je l’ai surtout utilisée lors d’une contracture persistante au mollet il y a quelques années (résulats de trop de course à pied.. et pas assez d’étirements!!) et elle m’a vraiment beaucoup aidée!

Mes usages:

  • pour masser les muscles après un effort et éviter les courbatures

  • pour traiter une contracture

Dans les deux cas, quelques gouttes dans de l’huile végétale pour masser la zone concernée.

Attention, cette huile essentielle ne doit pas être utilisée en continue car elle peut devenir toxique. Vous pouvez par exemple faire une pause de 2 jours tous les 5 jours.

Précautions

- Usage externe uniquement, ne pas avaler.

- Ne pas utiliser pendant la grossesse et l'allaitement, ni chez les enfants de moins de 7 ans.

- Irritante à l'état pur : toujours bien diluer, dosage maximum 20 % dans votre préparation huileuse pour les applications localisées, 5% maximum si application plus étendue. Diluer très fortement cette huile essentielle dans votre composition dispersible dans l'eau avant toute utilisation en bain aromatique.

- Réserver à une application localisée, éviter les surfaces trop étendues, surtout à doses élevées.

- A proscrire chez les personnes allergiques à l'aspirine ou aux dérivés salicylés.

- En raison de ses effets fluidifiants possibles, ne pas utiliser chez les personnes suivant un traitement anti-coagulant.

- Ne pas utiliser en diffusion.

(source: aroma zone)

L’huile essentielle ne doit pas être utilisée en cas de chirurgie (48h avant)

9. Menthe poivrée, Mentha x piperita Franco-Mitcham

Cette huile essentielle est très rafraîchissante et est connue pour apaiser les maux de tête et lutter contre les nausées.

Mes usages: Cette huile essentielle présentant un risque toxique en cas de mauvais usage, j’ai préféré acheter un stick tout fait à Nature et Découvertes, de façon à ne pas me soucier du dosage. Ce stick contient uniquement de l’huile essentielle de menthe poivrée, diluée à de l’huile végétale (sésame). Je l’applique sur les temps ou je respire l’odeur du stick quand j’ai des maux de tête.

Autres usages:

  • en cas de chocs ou coups

  • contre la mauvais haleine

  • contre les nausées

Précaution

-Interdite chez les femmes enceintes et allaitantes, les sujets épileptiques, les enfants moins de 6 ans et les personnes âgées.

- STRICTEMENT INTERDITE CHEZ LES NOURRISSONS avant 30 MOIS (toxicité par contact local : réflexe laryngé ou nasal pouvant entraîner un arrêt respiratoire).

- S'utilise de façon ponctuelle et à doses limitées. Pas d'usage prolongé sans l'avis d'un aromathérapeute.

- Irritante, et effet réfrigérant puissant : toujours bien diluer, utiliser à 30% maximum pour une application cutanée. Réserver à un usage très localisé ou très dilué. Ne pas utiliser en bains.

- En diffusion, diluer dans d'autres huiles essentielles plus douces (dosage à 15 % max).

- Éviter tout contact avec les yeux, ne pas appliquer trop près des yeux. Bien se laver les mains après utilisation.

- Effet stimulant sur la fonction ovarienne possible, déconseillée en cas de pathologie oestrogeno-dépendante.

- risque d’allergie

(source: aroma zone)

Mes sources: site passeport santé, site aroma zone

Pour aller plus loin:

Livres:

- Ma bible des huiles essentielles, Danièle Fessy

- Ma bible des secrets d’herboristes, Michel Pierre, Caroline Gayet

Les ateliers Aroma Zone à Paris et à Lyon